dimanche 26 mai 2019 - 17:05
Breaking News

Est-ce le moment d’investir dans l’immobilier espagnol?

La crise immobilière espagnole a laissé de forts et mauvais souvenirs aux investisseurs. Des réalités partagées par d’autres pays européens comme la France. Mais qu’en est-il exactement aujourd’hui ? Est-il possible de trouver une agence immobilière en Espagne pour investir dans l’immobilier espagnol avec un minimum de risques ?

L’immobilier espagnol recouvre la santé

Agence immobilière en Espagne

Entre 2014 et 2016, les prix du secteur de l’immobilier espagnol ont connu une hausse qui était légèrement en dessous des 3% chaque année. Mais en 2017, le niveau de croissance est légèrement remonté, pour atteindre péniblement les 3,1%. Ce n’est certainement pas une avancée spectaculaire. Cependant, quand on considère les années antérieures au cours desquels le niveau des ventes était d’à peine 300 000 transactions immobilières, il y a de quoi considérer cette avancée.
Après huit mauvaises années passées avec la tête sous l’eau, le nombre des transactions immobilières remonte peu à peu. Au cours de l’année 2017, le nombre des ventes a atteint 516 000. Il reste certain que ce chiffre est encore très loin de ce que fut celui de l’année record de 2007 qui était quand même de près de 800 000. Pour ce qui concerne les ventes de cette année en cours, le notariat espagnol espère un chiffre d’environ 550 000 à 600 000 ventes.

Les régions espagnoles dont il faut tenir compte

La progression du niveau de vente sur l’ensemble du territoire espagnol n’est résolument pas le même. Il existe même certaines régions qui n’ont toujours pas observé un retour véritable dans la positivité. Par exemple, les prix jouissent d’une certaine stabilité nourrie par l’instabilité politique en rapport avec les décisions du gouvernement catalan.

A l’opposé, des villes comme Malaga, Madrid et aussi Valence ont connu une belles progression de 10 à 20 % sur une période de 12 mois. Tandis que sur cette même période les cités comme Séville, Alicante ou Cadix se retrouvent à un gain oscillant entre 5 et 10%. Quelques disparités donc.

Les étrangers représentent au moins 20% des transactions

Il existe une autre raison pour laquelle l’on peut raisonnablement considérer que c’est le moment idéal pour investir dans l’immobilier espagnol. En fait, au cours de l’année 2017, les étrangers ont réalisé un total de 100 000 transactions sur le total des achats. Ce chiffre représente une marge de 20 %.

Mieux, le notariat en Espagne estime que les achats des étrangers sont à la base de la relève du marché de l’immobilier dans le pays. Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que selon les mêmes sources, les français, les britanniques et les allemands sont les plus nombreux parmi les étrangers possédant une résidence en Espagne.

Vous pouvez chercher aussi

Construire au bord du lac d’Annecy

Encore appelé lac bleu, le très connu lac d’Annecy est  situé dans la région de …