dimanche 21 avril 2019 - 04:40
Breaking News

Qu’est-ce qu’un contrôle après désamiantage ?

Résidus amiantés dans une chaudière non protégée lors d'un désamiantageDans le cadre de nos activités dans le domaine de l’amiante, nous sommes amenés à effectuer plusieurs dizaines de contrôles après désamiantage chaque année.

Une conclusion s’impose après tous ces contrôles : les opérations de désamiantage ne sont pas toujours menées dans le respect des normes et lois en vigueur, notamment pour ce qui est de la restitution des locaux au propriétaire.

 

Contrôle après désamiantage

Un contrôle après désamiantage est un contrôle visuel effectué après le retrait de l’amiante par une entreprise de désamiantage. Il doit être réalisé par un opérateur de diagnostic certifié diagnostic amiante avec mention.

Deux types de contrôles visuels existent.

Contrôle visuel niveau 1 ou de première étape

Il est réalisé après désamiantage et avant dépose du confinement placé sur les murs, sols et plafonds pour protéger les parties non concernées par le retrait d’amiante. Ce confinement consiste en général en un film en polyane fixé à l’aide d’un ruban adhésif.

Il consiste en un examen visuel :

  • des zones traitées pour identifier la présence d’éventuels résidus du matériau contenant de l’amiante sur le support traité
  • du chantier pour vérifier l’absence de déchets ou de poussières amiantés.

Il est mené avec précision, autant de fois que nécessaire, pour s’assurer de l’absence d’amiante.

Contrôle visuel niveau 2 ou de seconde étape

Ce contrôle visuel est réalisé qu’il y ait confinement ou non :

  • directement après retrait du matériau amianté en cas d’absence de confinement
  • après le contrôle visuel de niveau 1 et dépose du confinement dans le cas contraire.

Il a pour objet de s’assurer de l’absence totale de résidus amiantés en fin de chantier, notamment après dépose du confinement.

Que dit la norme ?

La norme de référence, NF X 46-021, présente de manière très claire le positionnement du contrôle dans le processus de désamiantage.

Résumé du phasage :

  1. Travaux de désamiantage
  2. Procédure d’auto contrôle de l’entreprise de désamiantage et nettoyage du chantier (confinement posé)
  3. Mesures d’empoussièrement par l’entreprise de désamiantage
  4. Réalisation du contrôle visuel d’étape 1
  5. Si pas OK retour en 2
  6. Si OK, dépose du polyane par l’entreprise de désamiantage, nouvel autocontrôle et enlévement des éventuels déchets
  7.  Mesures d’empoussièrement dites de première restitution, par l’entreprise de désamiantage
  8. Si pas OK, nouveau nettoyage.
  9. Dépose du confinement par l’entreprise de désamiantage et nettoyage final du chantier.
  10. Réalisation du contrôle visuel d’étape 2
  11. Si pas OK, retour en 2. Si OK, réalisation par le propriétaire de mesures d’empoussièrement de seconde restitution, avant de réautoriser l’accès au local.

Pourquoi un contrôle visuel est-il indispensable ?

Notre forte expérience de ce type de contrôle nous a montré que plus de la moitié des contrôles réalisés mettent en évidence la présence de résidus amiantés, voire de fibres d’amiante dans l’air après le désamiantage.

Mesure d'empoussièrement avec résultat positif
Mesure d’empoussièrement avec résultat positif

Alors que la procédure d’auto contrôle de l’entreprise de désamiantage est censée garantir une propreté en fin de chantier, souvent il n’en n’est rien.

L’on retrouve par exemple :

  • des débris de matériau amianté, souvent mélangés à d’autres débris générés par la procédure de retrait (morceaux de fibro ciment mélangés à des débris béton
  • des résidus amiantés fixés sur des débris non amiantés (fibro ciment sur paxalu par exemple lors du retrait d’une toiture)
  • une poussière grise pour laquelle il est impossible, à l’oeil nu, d’affirmer qu’elle ne contient pas de fibres d’amiante.

Un local où il reste des débris ne peut être réoccupé tant par le propriétaire que par d’éventuels travailleurs lors de travaux de rénovation.

Après des travaux de désamiantage, il est indispensable de faire réaliser des contrôles visuels pour s’assurer de la propreté du chantier.

Nos conseils  : plan d’action

Lorsque vous faites appel à une entreprise de désamiantage, faites appel à un conseil pour :

  • en amont
    • valider le processus de désamiantage
    • valider le plan de retrait
  • pendant le désamiantage
    • suivre le processus et vous alerter sur les éventuelles non conformités
  • en aval
    • réaliser les contrôles étapes 1 et 2
    • vous conseiller sur la réalisation des mesures d’empoussièrement de seconde restitution.

Ce conseil devra être certifié amiante avec mention ET posséder une forte expérience dans le suivi de missions de désamiantage.

Vous pouvez chercher aussi

Plaque d'aération en amiante ciment

Rénovation de façades : attention à l’amiante

Par expérience, nous savons que l’amiante peut se nicher dans toutes les parties d’une maison. …